La rénovation Urbaine

Publié le : 02 octobre 20173 mins de lecture

L’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) a été mise en place par le ministre de la cohésion sociale, Monsieur J.L. Borloo. Elle devient aujourd’hui opérationnelle.Cette nouvelle agence est en réalité une sorte de “guichet unique” qui permettra de mieux financer les projets. Ces derniers ne sont plus étudiés opération par opération mais dans leur globalité. Néanmoins, compte tenu du nombre important de dossiers qu’elle doit examiner sur le plan national, de leur complexité et du coût financier qu’ils représentent, le projet Sanpriot prend inévitablement du retard.

L’ANRU étudie avant tout un projet urbain global qui réunit des partenaires multiples dont les principaux sont :

• le Grand Lyon, pour ce qui concerne, par exemple, le percement de nombreuses voiries dont le mail ou le réaménagement de la place F. Buisson,
• la Ville qui participe à la coordination du dispositif et développe des équipements de quartier (cyber base, skate park, etc.),
• Porte des Alpes Habitat qui propose des démolitions, des constructions et des réhabilitations.

Les parcelles où sont situés les immeubles destinés à être détruits seront recomposées en différents îlots.
Ainsi, par exemple, sur celle de la barre Jaurès, de petits immeubles de Porte des Alpes Habitat côtoieront des immeubles en copropriété.

4 secteurs vont être tout particulièrement concernés par ce nouveau schéma urbain :
• Le quartier Diderot  : les démolitions de logements anciens vont permettre de requalifier ce secteur qui est aussi une des principales entrées de la ville.
• Le Centre Ville  : il sera relié au quartier Diderot par un mail. La création de ce dernier nécessite les démolitions des bâtiments A et B des Alpes et de Brenier. L’école attenante à ce centre sera reconstruite.
• Le Carré Mozart – place F. Buisson  : les travaux de requalification et de construction ont pour objet de renforcer la vocation commerciale du Centre Ville.
• Le quartier de la gare – place R. Salengro  : ici également, on est dans une logique de requalification du bâti et des espaces publics.

Plan du site