La précarité énergétique

Porte des Alpes Habitat souhaite travailler au plus près des locataires sur trois enjeux majeurs :

  • la maîtrise des charges locatives, notamment en matière d’énergie,
  • l’amélioration du confort des logements,
  • la sécurité des parties communes.

En partenariat avec l’Agence locale de l’énergie de l’agglomération lyonnaise, Porte des Alpes Habitat poursuit un objectif : la maîtrise des dépenses énergétiques.

Un atelier pédagogique a été mis en place afin de sensibiliser les locataires de l’ensemble immobilier de Cordière Braille du 22/05/2013 au 25/06/2013.

En savoir + sur la précarité énergétique

Une famille est dite en situation de “précarité énergétique“, lorsqu’elle éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison notamment de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat.

Elle a plusieurs conséquences pour les familles.

    • Conséquences financières

Les difficultés de paiement des factures entraînent :

  • L’utilisation d’autres budgets dédiés à des besoins tout aussi importants comme le logement, l’alimentation, l’éducation, etc…,
  • L’instauration de mécanismes de restriction, voire de privation entraînant d’autres conséquences, en particulier sur la santé,
  • Le recours aux aides, avec son caractère humiliant et autres travers des mécanismes d’assistance,
  • L’endettement avec l’appel à l’emprunt ou l’étalement des dettes.
  • Conséquences techniques 

Les restrictions de chauffage ont des conséquences sur le logement :

  • un logement mal chauffé sera humide,
  • un logement mal aéré sera humide et malsain,
  • un logement humide se détériorera, permettra le développement de moisissures, deviendra propice à l’insalubrité.
  • Conséquences sanitaires et sociales

Un logement dégradé ou inconfortable entraîne des conséquences sociales :

  • sentiment d’injustice,
  • vie sociale difficile,
  • activités statiques difficiles (ex : les devoirs),
  • difficultés à être propre,
  • dégradation des relations avec le bailleur / avec les fournisseurs d’énergie.
  • Conséquences sur la santé au sens large

Une ambiance froide engendre un certain nombre de phénomènes :

  • De la fatigue : pour maintenir sa température interne, le corps doit compenser ses déperditions,
  • Le froid favorise des réactions vasomotrices, éternuement, goutte au nez, pouvant déclencher la transmission de pathogènes,
  • Le froid intervient essentiellement sur l’environnement en diminuant la capacité de l’air à contenir de l’humidité,
  • Des soupçons de causalité existent pour un certain nombre de pathologies (maladies respiratoires, maladies cardio-vasculaires, arthrites et assimilées, dépression).
  • Conséquences pour la sécurité des ménages

L’utilisation de poêles à pétrole ou de poêle à gaz peut être à l’origine :

  • d’incendies,
  • d’intoxications au monoxyde de carbone.
  • Conséquences environnementales

La précarité énergétique, et plus globalement tous les logements dont la performance énergétique est faible, engendrent :

  • un fort gaspillage d’énergie,
  • des émissions de CO2.